Qui sommes-nous ?

Elisabeth Grosdhomme Lulin

Elisabeth Grosdhomme est directeur général de Paradigmes et caetera, société d’études et de conseil qu’elle a fondée en 1998, consacrée à la prospective et à l’innovation.

Elle est également administrateur de plusieurs entreprises: aujourd’hui Safran (depuis 2011) et Elsan (depuis 2015), et par le passé Société Générale (2003-2013), Ciments Français (2013-2014), Bongrain (2007-2015) et SNCF Réseau (2015-2017).

Dans le domaine de l’enseignement supérieur, Elisabeth est administrateur d’Uni LaSalle, école d’ingénieurs dédiée aux métiers « de la terre à l’assiette » (géologie, agronomie, nutrition et santé). Elle a présidé le conseil d’administration de l’ENSCI (Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle), la principale école de design en France (2012-2014). Elle a exercé pendant plusieurs années une activité d’enseignement, comme maître de conférences à l’Institut d’Études Politiques de Paris (1998-1999) et au Conservatoire national des Arts et Métiers (1995-1999), et professeur affilié à l’Ecole Supérieure de Commerce de Paris.

Elisabeth contribue à divers think tanks en France et à l’étranger. Elle est notamment membre du conseil de surveillance de la Fondation pour l’Innovation Politique et administratrice de la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération) ainsi que du Lisbon Council, un centre de réflexion sur les questions européennes basé à Bruxelles. Par le passé, elle a créé Futurbulences, un laboratoire de politique fiction, en 2003 et a présidé le directoire de l’Institut Aspen France (2007-2010).

Avant de fonder son entreprise, Elisabeth Grosdhomme était haut fonctionnaire. Elle a commencé sa carrière à l’Inspection générale des finances (1991-1994), puis a rejoint le cabinet du Premier ministre (Edouard Balladur, puis Alain Juppé) comme chargé de mission puis conseiller technique. Elle a enfin dirigé le service de marketing et de communication externe de l’INSEE (1996-1998).

Elle a siégé, au cours des années récentes, dans plusieurs commissions gouvernementales : conseil de la simplification pour les entreprises, nommé par le Premier ministre (2014-2016), commission Juppé-Rocard sur le « Grand Emprunt » et les priorités nationales d’investissement, nommée par le Président de la République (2009) ; commission Balladur sur la réforme des collectivités locales, nommée par le Président de la République (2008) ; commission Lévy-Jouyet sur l’économie de l’immatériel, nommée par le ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie (2006) ; commission Lancelot sur la régulation de la concentration dans les médias, nommée par le Premier ministre (2005) ; commission Camdessus sur la relance de la croissance française, nommée par le ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie (2004) ; commission Landau sur le financement des objectifs du millénaire, nommée par le Président de la République (2003).

Elisabeth Grosdhomme est diplômée de l’Ecole Normale Supérieure (1985), de l’Institut d’Études Politiques de Paris (1987) et de l’École Nationale d’Administration (1991). Elle est également agrégée de lettres modernes (1988). Elle a été distinguée Henry Crown Fellow par la Fondation Aspen (États-Unis) et a été nominée aux Trophées de l’INSEAD 2004 pour le Prix de la Pensée Économique et Sociale. Elle est chevalier de l’Ordre national du mérite. Née en 1966, elle est mère de quatre enfants.